Conseil Départemental de l’Education Nationale du 13 février 2015

mardi 3 mars 2015
par  fsu des Landes
popularité : 55%

Le conseil départemental de l’éducation nationale s’est tenu le vendredi 13 février 2015 à la préfecture des Landes à Mont de Marsan. Etaient présents l’administration, les représentants du conseil général, les représentants syndicaux.
Les organisations syndicales lisent leur déclaration (voire celle de la FSU en pièce jointe).

Le Préfet nous a annoncé lundi 2 février, que le premier ministre a l’intention organiser les assises de l’éducation nationale. Le Dasen a confirmé cette volonté de réunir les différents acteurs. La FSU sera partie prenante dans cette assemblée pour porter nos revendications.
Nous entamons l’ordre du jour

1/ Préparation de la rentrée dans le second degré 2015

Au niveau académique, il y a une création de 118 postes. Le dasen précise que c’est un effort sans précédent et que c’est par équité. Pour faire vivre cette équité, les établissements sortant du REP et les écoles orphelines (écoles dont le collège de secteur n’est pas en REP, mais qui répond aux critères, comme certaines écoles de Dax ou de St Pieerre du Mont par exemple) ont reçu des allocations progressives de moyens. C’est le cas d’Hagetmau qui recevra 85h par semaine, 28.5 pour Roquefort, Villeneuve +54. La FSU s’est une nouvelle fois opposé à la sortie de ces établissements de l’éducation prioritaire.

Résultat des votes sur la carte de l’éducation prioritaire dans les Landes
Contre (5FSU, 1FO)
abstention (UNSA, FCPE),
pour (administration, différents élus politiques)

Concernant Borda, le Dasen précise que certaines suppressions ont été faites sur des postes de stagiaire. La diminution du nombre d’élèves par transfert dans les établissements implique une diminution du nombre d’enseignants. La FSU est intervenue pour dénoncer l’importance du nombre de suppression de postes (14), du jamais vu dans notre département. De plus nous contestons la suppression de deux postes alors que va être créé l’équivalent en heure supplémentaires (HSA).

Le taux d’encadrement est stable à part pour les lycées professionnels. La FSU condamne cette diminution qui va dégrader les conditions de travail des élèves et des enseignants en retirant tous les dédoublements possibles pour ces classes.

Morcenx sera préservé avec un taux d’encadrement inférieur à la moyenne départementale.

Résultat du vote sur la préparation de la rentrée dans le second degré :
Contre (1 FO),
Abstention (5FSU, 3UNSA),
pour (les autres membres du CDEN)

Nos Arguments :
-Pas de vote POUR :
les moyens sont insuffisants et quelques établissements sont à la limite du seuil alors que nous revendiquons des classes à 24 !
-Pourquoi un vote en ABSTENTION et pas un vote CONTRE :

Ne pas faire remarquer les aspects positifs nous aurait paru malhonnête :
- un H/E (nombre d’heures par élèves) en légère augmentation
- Un dialogue constructif sur certains points, une écoute de nos arguments - moyens négociés
- Une volonté de transparence concernant les IMP (enquête bilan promise pour le constat de rentrée)

Questions diverses : seule la FSU est intervenue dans les débats :

- la FSU s’est inquiété d’une possible mise en concurrence de la section européenne prévue à St Paul Haroun Tazieff et celle existant à Borda. Le Dasen a tenu à nous rassurer, en nous disant la section euro espagnol à Tazieff sera alimentée par les collèges de St Paul et la section euro anglais de Borda par les collèges de Dax.

- La FSU s’est interrogé sur la priorité des établissements pour le passage de la fibre optique. Le conseil général a rappelé que pour le moment, cela concernait les agglomérations de dax et de Mont de Marsan. Suite à notre intervention, le lycée agricole de Oeyreluy passera également la fibre optique.

- La FSU s’est inquiété de l’application de la circulaire sur le nouveau système indemnitaire et sur la quantité des IMP¨alloués aux établissements. Le Dasen a précisé qu’il y avait une estimation des IMP à partir des heures allouées dans l’ancien système et nous avons eu confirmation qu’il y aura 3 dotations complémentaires.

2/ Logements des instituteurs

Comme chaque année, la FSU a soutenu le vœu de FO demandant la revalorisation de l’IRL (indemnité représentative de logement).
Résultats des votes pour le voeu :
Pour (1FO, 5FSU, 3UNSA),
abstention (2FCPE, Conseil général),
contre (les autres élus du CDEN)

La FSU en a profité pour rappeler l’enquête de l’OCDE qui montre à quel point l’Etat traite mal les enseignants d’un point de vue salarial.

Questions diverses :

- La FSU a de fortes inquiétudes concernant l’antenne de l’ESPE de Mont de Marsan :
baisse des crédits qui va induire une baisse de la formation théorique et mettre nos stagiaires sur le terrain encore plus tôt et moins bien armés qu’aujourd’hui, une diminution conséquente des heures de didactique qui impactera aussi la diversité des disciplines enseignées, à savoir que les matières « classiques » prendront toute la place au détriment des heures d’éthique, d’histoire/sociologie de l’école, d’apprentissages des gestes professionnels, de retour et analyses sur les pratiques professionnelles.

Le Dasen nous a répondu que c’est un problème lié aux personnels de l’ESPE qui ne font pas d’effort pour entretenir de bonnes relations avec la DSDEN. La FSU ne se limitera à cette analyse et reste persuadé que derrière il y a un problème de moyens budgétaires. Elle a pris la décision de prendre contact avec tous les partenaires de l’école (organisations syndicales, parents d’élèes, élus, associations complémentaires) pour analyser la situation et discuter des possibles actions pour déboucher sur une solution pérenne et acceptable.

- Voeu contre le report de la carte scolaire 1er degré après les élections départementales :
Pour ce vœu (5FSU, 1FO),
abstention (3UNSA, FCPE et d’autres membres du CDEN),
Contre (les autres membres)


Documents joints

PDF - 63.7 ko
PDF - 41.8 ko

Navigation

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois